Rechercher
  • L'équipe de PNI

Le BFR (Blood Flow Restriction) : l'arme ultime des kinés du sport

Le concept de BFR (Blood Flow Restriction) est né au Japon en 1966 par le docteur et chercheur Yoshiaki Sato. Le BFR provoque par une restriction sanguine et veineuse, une fatigue musculaire et une accumulation de métabolites dans le sang. Le but est de créer une diminution de l'apport d’oxygène dans le muscle et de recréer un stress métabolique. Les conditions de fatigue musculaire déclenchent une synthèse de protéines qui va faciliter la réparation musculaire et augmenter la force sans endommager les tissus.





Lors de la rééducation, nous effectuons des exercices en résistance à faible intensité (10-30% de RM), cela diminue le risque d’endommager le tissu. Le manchon placé sur une partie des membres inférieurs ou supérieurs permet d’exercer une pression supplémentaire.



Commencer une rééducation précoce et limiter le risque de blessures



Ces dernières années, de nombreuses études menées sur le BFR ont montré que cette méthode améliore non seulement la masse et la force musculaire des individus sains, mais présente un intérêt pour les patients après une chirurgie orthopédique et en cas de troubles musculo-squelettiques.

En effet, après une opération ou une période d'inactivité, l'atrophie musculaire s’installe à un rythme alarmant, pouvant déboucher sur une perte de masse musculaire allant jusqu'à 4% par jour.

Le BFR est approprié pour compenser cette perte. L'utilisation du BFR permet d'éviter les exercices à forte charge potentiellement risqués, c'est-à-dire que des résultats similaires sont obtenus en utilisant une forme d'exercice à moindre charge, plus sûre et mieux contrôlée.




Le BFR, une technique adoptée chez Physio Normandie ISO



Ces avantages permettront d'accélérer certaines périodes de rééducation et d'obtenir un meilleur résultat pour l'athlète. Il peut également être utilisé pendant la période pré-opératoire pour minimiser l'atrophie musculaire. Il permet d‘assurer un retour plus rapide après une opération.


Bien que de nombreux moyens aient été développés pour pratiquer le BFR, seul MAD-UP créé les caractéristiques physiologiques permettant une pratique sûre et optimisée à travers un contrôle permanent de la pression. Cette technique est utilisée dans de nombreux centres sportifs et de rééducation en Europe, aux États-Unis, en Asie et en Amérique du Sud. Ce concept novateur repose sur l'analyse et le contrôle du flux sanguin dans les muscles. Il agit comme un accélérateur physiologique naturel.



En résumé, un exercice physique de faible intensité couplé au BFR peut être utilisé pour recréer les effets bénéfiques d'un entraînement de haute intensité. Ainsi, des phases comme la rééducation, la réathlétisation ou l’entraînement sportif peuvent être effectuées de manière efficace et sans risque.


#kinédusport #madup #kiné #kinérouen #kinédusportrouen #BFR #bloodflowrestriction #kinésport #physiostore #ACL #lca #rééducation #rééducationpostop #sfp #hypertrophie #muscle #musclestrenght



41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout